Rééducation respiratoire

 

Les personnes concernées par la kinésithérapie respiratoire sont toutes celles qui présentent une insuffisance respiratoire aigüe ou chronique suite à l'encombrement de l'arbre respiratoire et/ou suite à un mauvaise mécanique respiratoire.

Les soins sont pratiqués aussi bien sur  l'adulte,  l'enfant, le nourrisson ou le nouveau né (bronchiolite).

 

 

BRONCHIOLITE CHEZ LE NOURRISSON:

 

Le désencombrement des voies aériennes supérieures: est un geste primordial pour le nourrisson en permettant de retrouver une respiration libre avec une amélioration de l'alimentation et du sommeil. 


Elle se pratique en début de séance par un lavage ou désobstruction du nez par instillation de sérum physiologique ou produits divers. 


La technique de lavage sera apprise aux parents. Le mouchage se fait par technique rhinopharyngée rétrograde. 


Le kinésithérapeute maintient la bouche de l'enfant fermée par un appui au niveau maxillaire inférieur en fin d'expiration, induisant ainsi une inspiration nasale qui entraîne les sécrétions vers le pharynx. Ces sécrétions sont ensuite recueillies.

 


Le désencombrement bronchique: est la technique de choix en kinésithérapie respiratoire de l'enfant est la méthode d'accélération du flux expiratoire (AFE). 


Le praticien place une main thoracique et une main abdominale. La pression exercée sur le thorax et l'abdomen en phase expiratoire permet d'amener les sécrétions dans la trachée. 


Cette manoeuvre s'effectue de 5 à 10 fois, avec un temps de repos permettant de provoquer la toux et favoriser ainsi l'expectoration. Souvent impressionnante pour les parents, ces pressions s'exercent sur la cage thoracique du bébé, qui, à cet âge, est plus souple.

 


La technique de la toux provoquée: à la fin d'un temps inspiratoire, un appui sur la face antérieure de la trachée déclenche le réflexe de toux. Dès que l'enfant sera capable de tousser à la demande cette technique sera abandonnée.



Education des parents et prévention: Le point capital pour le nourrisson est de retrouver la liberté des voies respiratoires aériennes. 


Le sérum physiologique ou les produits apparentés permettent de désobstruer le nez. Il est très important de réaliser des lavages de nez régulièrement surtout avant les repas et les couchers.

 

Les séances quotidiennes de kinésithérapie permettent la surveillance et l'évolution de la bronchiolite. L 'information rapide du médecin permet d'affiner le traitement le cas échéant.

 

 

Pour les urgences, gardes de WE et jours fériés, merci de bien vouloir contacter le standard téléphonique de l'ARBAM (Association Réseau Bronchiolite Asthme Mucoviscidose PACA):
- www.arbam.fr (planning gardes)

- Tél. 04.91.75.70.00

 

LES ACCES:

Tramway: ligne T1

Bus: 4, 25 et 63. 

Parking parcazur: à 50 metres.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Cabinet de Kinesitherapie GIMENEZ